Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
185
DU CANADA.

de latitude, l’extrême du froid est de 20 degrés sous la glace, mais cela est rare ; et de la chaleur de 103 au-dessus. L’on voit que quant à la chaleur il n’y a pas de différence sensible ; mais elle ne dure pas si longtemps dans le Bas-Canada que vers le centre du Haut. Au reste, la différence du climat entre ces deux parties du pays se comprendra encore mieux en comparant leurs productions et la longueur de leurs hivers.


Les parties habitées des deux Canadas, dit Bouchette, sont situées entre le 42e et le 48e degré de latitude nord ; et si d’autres causes que celle de leur distance de l’équateur et du pôle, n’exerçaient pas d’influence sur leur température, elles devraient jouir d’un climat analogue à celui de l’Europe centrale et méridionale, tandis qu’au contraire le froid et la chaleur y sont beaucoup plus considérables. À Québec, (latitude 46e. 48’ 49”) les pommes viennent en abondance ; mais les pêches et le raisin ne réussissent pas ; à Montréal, (latitude 45e°. 30’) ces fruits parviennent à leur maturité. Mais à Toronto et plus au sud, les pêches, le raisin et l’abricot atteignent toute leur perfection. On peut ajouter que l’Acacia qui ne peut résister au climat de Québec en pleine terre, commence à se montrer à Montréal