Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/42

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
42
HISTOIRE

1435 ou 36. Son père était réduit à vivre du travail de ses mains. Il ne put faire donner à son fils qu’une éducation médiocre. Le jeune Colomb montra de bonne heure du penchant pour la science géographique ; et la mer eut pour lui un attrait irrésistible. Il entra dans cette carrière périlleuse à l’âge de 14 ans. Les premières années de sa vie maritime sont enveloppées de beaucoup d’obscurité. Il paraît néanmoins qu’il prit part à plusieurs expéditions de guerre, soit contre les barbaresques, soit contre des princes d’Italie. Il servit aussi sous Jean d’Anjou dans la guerre de Naples, et sous Louis XI, les rois de France étant dans l’usage à cette époque de prendre des navires de Gênes à leur solde. Dans ces diverses courses, il déploya de l’habileté et un grand courage, qualités qu’il fit briller surtout dans l’expédition de Naples.[1]

Pendant sa résidence à Lisbonne, il s’occupa de sa science favorite, et se rendit familier avec toutes les découvertes des Portugais, et avec les auteurs anciens et modernes qui traitaient de la cosmographie. Il fit avec les premiers plusieurs voyages sur les côtes de la Guinée, et un en Islande en 1477. Ses travaux et ses études le mirent aussi en relation avec

  1. Histoire de l’Amiral (C. Colomb). Bossi.