Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
83
DU CANADA.

Malte, et vice-amiral de Bretagne, imbu des doctrines nouvelles, s’offrit pour conduire les colons dans le Brésil, contrée que sa température faisait préférer au Canada. Cet établissement échoua néanmoins. Villegagnon étant revenu au catholicisme, la désunion se mit parmi les Français et ils ne purent se maintenir dans le pays.

Cependant les dissensions religieuses allaient toujours croissantes en France. L’effroyable boucherie des Vaudois (1545) avait rempli les protestans d’une secrète terreur. La guerre civile allait se rallumer. Coligny songea encore plus sérieusement qu’auparavant à trouver un asile pour ses co-religionnaires, sur lesquels on avait recommencé à faire peser les rigueurs d’une sanglante persécution. Il profita d’une espèce de trève, en 1562, pour intéresser la cour au plan d’établissement qu’il avait projeté pour eux dans la Floride. Charlevoix assure que, selon toutes les apparences, il ne découvrit pas ce dessein au roi ; et qu’il ne lui fit envisager son projet que comme une entreprise avantageuse à la France ; mais il est difficile de croire qu’il pût en imposer à la cour à cet égard. Charles IX n’ignorait point, et il fut fort aise en effet de voir que Coligny n’employait à cette expédition que des calvinistes, parceque c’était autant d’ennemis dont il pur-