Page:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome II, 1846.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
31
DU CANADA.

exécution les mesures de soulagement promises par ses commissaires en 1665. C’est ainsi qu’il cherche à diviser les colons ; il parcourt en même temps le pays, et excite les habitans les uns contre les autres par ses propos.

Dans toutes ses communications adressées, soit au roi, soit à ses ministres, il sollicite l’envoi d’un quo warranto pour suspendre la charte de la Nouvelle-Angleterre, et il ne fit pas moins de huit voyages à Londres pour presser le gouvernement d’abolir les priviléges de cette province, vouée à l’ostracisme.

Quelques années après il en fut nommé par lettres royales percepteur des douanes (collector, surveyor & searcher), afin d’y faire exécuter les actes du parlement impérial qui, comme on l’a dit, continuaient d’y être méconnus ; il ne cessa point d’être avec cela agent politique. C’est dans sa dépêche (de 1682) au comte de Clarendon que l’on trouve le passage suivant, qui réfléchit parfaitement les opinions émises de nos jours au sujet de mes compatriotes, et nous montre les hommes toujours entraînés dans le même cercle de passions.

« Si Sa Majesté veut bien, écrivait Randolph, ordonner au gouverneur Cranfield d’examiner les derniers articles contre la faction du Massachusetts, elle y trouvera des motifs suffisans, non