Page:Gautier - La Chanson de Roland - 2.djvu/370

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

murir que huntage me venget, 1091.

HUNTE. S. s. f. (du goth. haunitha ; anc. haut allem. hônida ; vieux sax. hônda ; Diez, I, p. 294), 1701. — R. s. f. : hunte, 21, 382, 929, 1489, 2582. L’h initiale de ce mot est tantôt aspirée : Si me guarisez e de mort e de hunte, 21 ; tantôt non : Mielz voeill murir que hunte nus seit retraite, 1701. Rem. cette dernière locution. ═ Faire honte est déjà usité dans le Roland : E ! malvais Deus ! por quei nus fais tel hunte, 2582. ═ Mettre à hunte, c’est « déshonorer, avilir » : Tere Major, ço dit, metrat a hunte, 1489.




I



I. Adv. de lieu. Y (Ibi) : Soleill n’i luist ne blet n’i poet pas creistre ; — Pluie n’i chet, rusée n’i adeiset, 980, 781. Cf. 4, 5, 606, 1518, 2070, 3729, etc. etc.

ICEL. R. s. m. de icil (Hic-illum), 664, 1845, 1998, 2457, 2645... V. Icil.

ICELS. R. p. m. de icil (Hic-illos), 2094, 3021, 3198, 3977. C’est par erreur que le scribe l’a employé (v. 3796) au s. p. m. V. Icil.

ICEST. R. s. m. de icist (Hic-istum), 1180, 1677, 1884, 3365. V. Icist.

ICESTE. R. s. f. de icist (Hic-istam), 725, 2282. V. Icist.

ICEZ. R. p. m. de icist (Hic-istos), 990. V. Icist.

ICI. Adv. de lieu (Hic-ibi), 401, 1697, 1956, 1996, 2735, 3594, 3835. ═ Rem. la locution : D’ici que. D’ici qu’en Oriente, 3594. D’ici qu’as denz, 1956. D’ici qu’à l’ nasel, 1996. Cf. Près d’ici, 2735.

ICIL. Pronom et adj. démonstratif, s. s. m. (Hic-ille.) Sa déclinaison est la suivante : S. s. m. : Icil, 618, 880, 1892, 3057. — R. s. m. : icel (Hic-illum), 664, 1845, 1998, 2457, 2645. — S. p. m. : icil. (Hic-illi), 2924, et, par erreur, icels, 3796. — R. p. m. : icels (Hic-illos), 2094, 3021, 3198, 3977. ═ Le plus souvent, icil est employé comme pronom, et signifie « celui-ci ». Mais il accompagne aussi un substantif : A icel colp, 1998. A icel mot, 2457. A icel jur, 2645. Puis icel jur, 664. V. Cil.

ICIST. Pronom et adj. démonstratif, s. s. m. (Hic-iste.) Sa déclinaison est la suivante : S. s. m. : icist, 1393, 3343. — R. s. m. : icest (Hic-istum), 1180, 1677, 1884, 3365. — R. s. f. : iceste (Hic-istam), 725, 2282. — S. p. m. : icist (Hic-isti), 1023. — R. p. m. : icez (Hic-istos), 990. ═ Icist, comme icil, est tantôt adjectif, tantôt pronom. On le trouve après des substantifs : icist reis, 3343. A icez moz, 990, etc. Mais, tout aussi souvent, il supplée le substantif au lieu de l’accompagner. V. Cist.

IÇO. Pronom, r. s. neutre. Cela (Hic-hoc) : Iço vus mandet reis Marsilies li bers, 125. Avoec iço, 186. Après iço, 230. Cf. 774, 1082, 1959, 3339. V. Ço.

IDUNC. Adv. Alors (Ibi-tunc) : Idunc agreget le doel e la pitet, 2206. Idunc plurerent, 3870. V. Dunc.

IER. Adv. Hier (Heri), 2701, 2772, 2791. Cf. Er, 383, 3185, et her, 2745. V. Er et Her.

IERENT. Fut., 3e p. p. du verbe estre. Seront (Erunt), 3286. V. Estre et Erent.

IERT. Fut., 3e p. s. du verbe estre. Sera (Erit), 517, 544, 575, 653, 696, 1873, 1984, 2676, 3025, 3673. V. Estre et Ert. ═ Le scribe employait, ad libitum, ert ou iert, comme le prouvent les vers 543, 544, etc. Mais