Page:Gazier - Histoire générale du mouvement janséniste, depuis ses origines jusqu’à nos jours, tome 1.djvu/351

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
339
chapitre xvii

jourd’hui la plupart des livres mentionnés ci-dessus sont très rares et même introuvables, parce que la fureur antijanséniste de certains modernes leur a fait une guerre acharnée, jusqu’à constituer des titres de rentes déposés en mains sûres pour l’achat et pour la destruction de ces ouvrages réputés abominables[1]. Au siècle de la Bulle on les trouvait partout, et notamment dans les cellules des religieuses persécutées dont on vient de lire l’histoire. Depuis que les Constitutionnaires avaient compliqué la situation en exigeant la signature du Formulaire d’Alexandre VII, les exemples de Port-Royal étaient pour les appelants un sujet de méditations continuelles, et c’est une des causes de cette résurrection de l’esprit de Port-Royal chez les adversaires de la Bulle Unigenitus.



  1. Le fait était rigoureusement vrai en 1860 : un chanoine de Notre-Dame était le titulaire du titre de rente en question.