Page:Gazier - Histoire générale du mouvement janséniste, depuis ses origines jusqu’à nos jours, tome 1.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
46
histoire du mouvement janséniste

opuscule de 67 pages, publié d’abord en latin et traduit plus tard par Arnauld d’Andilly. Il est intitulé Discours sur la réformation de l’homme intérieur. Ce discours a été prononcé en 1627, dans un couvent de Bénédictins, en présence de l’archevêque de Malines ; il fut universellement admiré, et quelques années plus tard il a beaucoup contribué à la sanctification de la famille Pascal. On y trouve, dit M. Émile Boutroux, une doctrine diamétralement contraire au prétendu jansénisme.

Il en est de même du Tetrateuchus, ou Commentaire sur les quatre Évangiles, publié à Louvain en 1639, bientôt suivi du Pentateuchus ou Commentaire sur les cinq livres de Moïse, publié de même à Louvain en 1641. Ce sont les notes de cours de Jansénius professeur ; et il faut convenir qu’un hérésiarque fieffé aurait eu beau jeu pour y semer à pleines mains des propositions malsonnantes. Or ces deux ouvrages de Jansénius ont été reçus avec une approbation unanime ; et ni alors, ni depuis, on ne s’est attaqué à ces commentaires jugés très savants, très solides, très propres à faire goûter, admirer et aimer le Pentateuque et les Évangiles. Ces deux volumes du grand hérétique ne figurent pas dans la bibliothèque janséniste du Père Colonia et dans le dictionnaire des livres jansénistes du Père Patouillet. Ce silence des deux jésuites est inexplicable, c’est un préjugé bien fort en faveur de l’évêque d’Ypres.

L’histoire de l’Augustinus après la mort de son auteur est bien connue, et il suffit de résumer brièvement, sauf à rectifier quelques erreurs de détail et à combler quelques lacunes, ce qu’en ont dit les historiens. L’essentiel est de bien établir que ce livre a été mis au jour sous les auspices de l’Université de Louvain, qui à