Page:Genoude - Les Pères de l'Eglise, vol. 5.djvu/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
87
SAINT CLÉMENT D’ALEXANDRIE.

de leurs prédictions n’eurent d’autre base que des observations matérielles et que des conjectures, comme les médecins qui, dans l’exercice de leur art, prennent pour seul guide la physiognomonie. Les autres furent inspirés par des démons, ou jetés dans des extases prophétiques soit par les vapeurs qui s’élèvent des eaux, soit par l’odeur des parfums, soit par certaines émanations atmosphériques. Mais les prophètes hébreux tenaient du ciel leur puissance divinatrice. Tel ftit avant la loi, Adam qui prédit l’avenir dans les paroles qu’il prononça sur la femme, et qui prophétisa encore en donnant aux animaux le nom que chacun d’eux devait porter. Tel fut Noé, qui prêcha la pénitence ; tels furent Abraham, Isaac et Jacob, qui d’avance annoncèrent clairement un grand nombre de faits qu’un avenir éloigné recelait encore, et de ceux dont l’accomplissement était déjà proche. Tels furent, sous la loi, Moïse et Aaron, et après eux Jésus, fils de Navé, Samuel, Gad, Nathan, Achias, Saméas, Jéhu, Héli, Elle, Michée, Abdiu, Elisée, Abdadonaï, Amos, Isaïe, Osée, Jonas, Joël, Jérémie, Sophonie, fils de Chusi, Ézéchiel, Urias, Habacuc, Nahum, Daniel, Misaël, l’auteur du traité sur les arguments, Aggée, Zacharie, Malachie l’un des douze, en tout trente-cinq prophètes. Parmi les femmes, (car elles aussi prophétisaient) ; nous trouvons Sara, Rébecca, Débora et Olda. Puis sous la loi ancienne encore, Jean prophétisa jusqu’au baptême du Sauveur. Après la naissance du Christ, paraissent les prophètes Anne et Siméon. Les Évangiles rapportent que Zacharie, père de Jean, prophétisa aussi avant son fils. Voyons donc, en prenant Moïse pour point de départ, quelle est la supputation chronologique adoptée par les Grecs. Depuis la naissance de Moïse, jusqu’au jour où les Israélites sortirent d’Egypte, quatre-vingts ans ; depuis la sortie d’Egypte jusqu’à la mort de Moïse, quarante années. La sortie des Israélites eut lieu du temps d’Inachus ; car Moïse sortit d’Egypte quatre cent quarante-cinq ans avant la période sothiaque. Depuis le temps où Moïse eut le commandement d’Israël, et depuis Inachus jusqu’au déluge de Deucalion, le second déluge qui ait eu lieu en Grèce,