Page:Gibbon - Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, traduction Guizot, tome 7.djvu/191

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


commencer une persécution ; et Théodoric vécut trop long-temps, puisqu’il vécut assez pour condamner la vertu dans la personne de Boëce et de Symmaque[1].

Caractère, études et dignité de Boëce.

Le sénateur Boëce[2] est le dernier des Romains que Caton ou Cicéron eussent reconnu pour leur compatriote. Orphelin dès le berceau, il hérita du patrimoine et des dignités de la famille Anicienne, nom que prenaient avec orgueil les rois et les empereurs de ces temps-là ; et le surnom de Manlius attestait sa descendance véritable ou fabuleuse du consul et du dictateur, qui avaient, l’un chassé les Gaulois du Capitole, et l’autre sacrifié ses enfans au bonheur de la république. À l’époque de sa jeunesse, on n’avait pas à Rome entièrement abandonné l’étude : il existe encore un Virgile[3], corrigé par la main

  1. J’ai tâché de former un récit vraisemblable d’après quelques phrases obscures, concises et contradictoires du Fragment de Valois (p. 722, 723, 724), de Théophane (p. 145), d’Anastase (in Johanne, p. 35), et de l’Historia Miscella, p. 103, édit. de Muratori. Presser doucement et paraphraser leurs expressions n’est pas leur faire violence. Consultez aussi Muratori (Annali d’Italia, t. IV, p. 471-478), ainsi que les Annales et le Bréviaire des deux Pagi, l’oncle et le neveu, t. I, p. 259-263.
  2. Le Clerc a composé une vie critique et philosophique de Boëtius, Bibl. choisie, t. XVI, p. 168-275, et la lecture de Tiraboschi (t. III) et de Fabricius (Bibl. latin.) pourra être utile. On peut fixer la date de sa naissance vers l’an 470, et celle de sa mort en 524, dans une vieillesse prématurée. Consol. phil. metrica, I, p. 5.
  3. Voyez sur l’époque et la valeur de ce manuscrit, qui