Page:Gide - Principes d’économie politique.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Et j’ai été amené par là à refaire presque toute la partie relative à la répartition, surtout le profit et l’intérêt. Il est d’autres reproches aussi dont j’ai tenu grand compte. Je remercie tous ces critiques, même ceux qui n’avaient pas pour dessein de m’être agréables, pour leur collaboration et j’ose espérer que ce traité gagnera en valeur au fur et à mesure que cette coopération internationale ira grandissant et que la part personnelle de l’auteur ira diminuant.

J’ai cru devoir maintenir la composition typographique à deux étages, quoique je n’ignore pas que les références continuelles aux notes qui occupent environ la moitié du volume, rendent la lecture fatigante. Mais le lecteur qui ne cherchera ici qu’un simple manuel n’a qu’à passer sans descendre au bas des pages. Celui, au contraire, qui sera curieux de connaître les opinions controversées, les sources bibliographiques, les renseignements statistiques, historiques et législatifs, devra reprendre le livre en lisant avec soin les notes. Il y a ici, réunis en un seul, comme deux traités distincts qui correspondent à peu près à la division établie dans nos Facultés de droit entre les études économiques pour la licence et celles pour le doctorat.

Je n’ai rien modifié quant aux tendances sociales de ce livre. Mais si depuis la première édition, qui a paru il y a quinze ans, l’esprit de ce traité n’a pas changé, par contre, en France dans ce même laps de temps l’esprit public a beaucoup changé, et ce qui m’était reproché alors comme quelque peu subversif pourra