Page:Gilbert - Ode sur la guerre présente, 1778.djvu/18

La bibliothèque libre.