Page:Gingras - Manuel des expressions vicieuses les plus fréquentes, 1880.djvu/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Pour la troisième fois, nous nous permettrons de le dire publiquement : les meilleurs manuels ne réformeront jamais notre langage, si ceux qui président à l’enseignement public n’obligent professeurs et instituteurs à retrancher du vocabulaire de leurs élèves une foule d’expressions impropres que les enfants ont appris à bégayer dans le milieu qui les a vus naître.

À notre avis, c’est l’unique moyen pratique auquel il nous faudra recourir en fin de compte, si, autant qu’on le fait voir, le désir d’une telle réforme est réel.

Il tarirait la source même du mal qui nous ronge !