Page:Giraudoux - Électre.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


L’ÉTRANGER. – Très intéressant.

PREMIÈRE PETITE FILLE. – Puisque Électre vous intéresse, nous pouvons réciter Électre. Vous y êtes, sœurs ? Nous pouvons réciter ce qu’elle était, Électre, à notre âge.

DEUXIÈME PETITE FILLE. – Je le pense, que nous y sommes !

TROISIÈME PETITE FILLE. – Depuis que nous n’étions pas nées, depuis avant-hier, nous y sommes !

PREMIÈRE PETITE FILLE. – Électre s’amuse à faire tomber Oreste des bras de sa mère.

DEUXIÈME PETITE FILLE. – Électre cire l’escalier du trône pour que son oncle, Égisthe, le régent, s’étale sur le marbre !

TROISIÈME PETITE FILLE. – Électre se prépare à cracher à la figure de son petit frère Oreste, si jamais il revient.

PREMIÈRE PETITE FILLE. – Cela, ce n’est pas vrai. Mais ça fait bien.

DEUXIÈME PETITE FILLE.

«