Page:Giraudoux - Amphitryon 38.djvu/126

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Mercure, avez un si beau nom. On dit aussi que vous êtes le dieu de l’éloquence… J’ai vu cela tout de suite, dès votre apparition.

MERCURE. — À mon silence ? Votre visage aussi est une belle parole… Et vous n’avez pas un préféré parmi les dieux ?

ALCMÈNE. — Forcément, puisque j’ai un préféré parmi les hommes…

MERCURE. — Lequel ?

ALCMÈNE. — Dois-je dire son nom ?

MERCURE. — Voulez-vous que j’énumère les dieux, selon leur liste officielle, et vous m’arrêterez ?

ALCMÈNE. — Je vous arrête. C’est le premier.

MERCURE. — Jupiter ?

ALCMÈNE. — Jupiter.

MERCURE. — Vous m’étonnez. Son titre de dieu des dieux vous influence