Page:Giraudoux - Amphitryon 38.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


sera digne de l’hôte. Nous sommes arrivés juste à temps… Toi, Sosie, ta proclamation.

Il sonne.

SOSIE. — Ô Thébains, la guerre, entre tant d’avantages, recouvre le corps de la femme d’une cuirasse d’acier et sans jointure où ni le désir ni la main ne se peuvent glisser…



Scène II


Amphitryon congédie d’un geste Sosie et le Trompette.


AMPHITRYON. Ta maîtresse est là, Ecclissé ?

ECCLISSÉ. — Oui, Seigneur.

AMPHITRYON. — Elle est là, dans sa chambre ?