Page:Gogol HalperineKaminsky - Veillees de l Ukraine.djvu/152

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.







LA NUIT DE LA SAINT-JEAN


HISTOIRE VRAIE


Racontée par le sacristain de l’église de ***.


Phoma Grigorievitch avait une bizarrerie à lui : il n’aimait pas à raconter toujours la même chose. Si parfois, à force d’obsessions, on le décidait à répéter une histoire qu’il nous eût déjà fait entendre, vous pouviez être sûr, alors, qu’il y ajoutait une version nouvelle ou qu’il la transformait de telle sorte que les deux récits n’avaient plus entre eux aucune ressemblance.

Un jour, un de ces messieurs (de ceux que nous autres, simples gens, il nous est difficile de définir : sont-ce des écrivains ou des écrivailleurs ? mais enfin pareils à ces saltimbanques de foire, qui quémandent, grapillent, volent de ci de là toutes sortes de choses,