Page:Gogol HalperineKaminsky - Veillees de l Ukraine.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE II


Peut-être vous est-il arrivé d’entendre une cataracte lointaine quand les environs troublés sont pleins de fracas et qu’un chaos de rumeurs étranges et indistinctes passe devant vous comme un tourbillon. N’est-ce pas une sensation analogue que l’on éprouve, lorsque l’on est pris dans le tourbillon d’une foire au village et que les rangs serrés de la foule ne forment plus qu’un monstre sinueux qui se meut de tout son corps sur la place et dans les rues étroites, criant, s’interpellant et grondant. Vacarme, jurons, mugissements, bêlements, rugissements, tout se fond en un