Page:Gouges - L esclavage des noirs (1792).djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Marque Gouges esclavage 1.png


L’ESCLAVAGE


DES NOIRS,


OU


L’HEUREUX NAUFRAGE.



Marque Gouges esclavage 2.png


ACTE PREMIER.


Le Théâtre repréſente le rivage d’une Iſle déſerte, bordée & environnée de rochers eſcarpés, à travers leſquels on apperçoit la pleine mer dans le lointain. Sur un des côtés en avant eſt l’ouverture d’une cabanne entourée d’arbres ſruitiers du climat ; l’autre côté eſt rempli par l’entrée d’une forêt qui paroît impénétrable. Au moment où le rideau ſe lève, une tempête agite les flots : on voit un navire qui vient ſe briser sur la côte. Les vents s’appaiſent & la mer ſe calme peu à peu.


Scène PREMIÈRE.


ZAMOR, MIRZA.



ZAMOR.

DISSIPE tes frayeurs, ma chère Mirza ; ce vaiſſeau n’est point envoyé par nos persécuteurs : autant que je puis en juger il eſt François. Hélas ! il vient de ſe briſer sur ces côtes, perſonne de l’équipage ne s’eſt ſauvé.