Page:Gouges - L esclavage des noirs (1792).djvu/21

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
18
L’ESCLAVAGE DES NOIRS,

Il ne répond point. Que faire ? (Elle appelle.) Zamor, Zamor. (Avec réflexion.) Montons ſur le rocher pour voir s’il vient. (Elle y court & en redeſcend auſſi-tôt.) Je ne le vois pas. (Elle revient à Valère.) François, François, réponds-moi ? Il ne répond pas. Quels ſecours puis-je lui donner ? Je n’ai rien, que je ſuis malheureuſe ! (Prenant le bras de Valère & lui frappant dans la main.) Pauvre étranger, il eſt bien malade, & Zamor ne revient pas : il a plus de force que moi ; mais allons chercher dans notre cabanne de quoi le faire revenir. (Elle ſort.)



Scène V.


VALÈRE, ZAMOR, SOPHIE.



ZAMOR, entrant du côté du rocher, & portant ſur ſes bras Sophie qui paroît évanouie, vêtue d’une robe blanche à la lévite, avec une ceinture & les cheveux épars.

Reprenez vos forces, Madame, je ne ſuis qu’un eſclave Indien, mais je vous donnerai du ſecours.