Page:Gourmont - Une nuit au Luxembourg, 1906.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rose rouge, puis une blanche, puis une jaune. À ce moment, il me parut qu’il était cinq heures du matin par une belle journée d’été.

MOI

Je suis heureux ! Je suis heureux !

LUI

Les roses, ces roses, c’est à me rendre jaloux des hommes. La rose de vos jardins, la femme de votre civilisation, voilà deux créations qui vous égalent aux dieux. Et dire que vous regrettez encore le paradis terrestre ! Ève ! Ève, mon ami, c’était une vachère, c’était le plaisir d’un chasseur d’oiseaux ou d’un bouvier matinal. Ève, quand vous avez toutes ces vraies jeunes femmes qui enchantent vos yeux et désespèrent vos rêves !