Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mètres, pour la somme de tant, on demandait ce qu’il fallait qu’il le vendît le mètre pour faire un bénéfice de tant.

— Ton problème est bien posé, fit Solidaria qui venait de paraître parmi les enfants, mais il est posé selon les règles égoïstes que l’on vous enseigne aux écoles d’un monde où l’on ne travaille qu’en vue de spéculer sur ses semblables.

Ici, le problème se pose tout autrement ; à ta place, je dirais : « Étant donné qu’un homme a tant de pièces de drap, qu’il peut, dans chaque pièce, tirer tant d‘habits, à combien d'amis pourra-t-il faire plaisir, en en donnant un à chacun ? »

Va, mon enfant, ajouta-t-elle, en embrassant Nono, tu es peut-être encore un peu jeune pour bien en saisir la différence, mais lorsque tu seras en âge de comparer, tu comprendras. »

Cela termina la leçon d’arithmétique, et l‘on passa, comme il était convenu, à celle de géographie.

Liberta expliqua aux enfants ce que c’était