Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


tués à croire que les enfants doivent obéir sans discuter, et parce que, très souvent, ils ne savent pas s’en faire comprendre, ils s’imaginent que les enfants sont dépourvus de toute compréhension, aussi ne se donnent-ils pas la peine de raisonner. « Un enfant doit obéir à ses parents sans discuter », cela dispense de toute explication.

Aussi, voilà bien des occasions de gronderies et de tiraillements, comme vous voyez.

On a fait, jusqu’ici, beaucoup de livres pour apprendre aux enfants qu’ils doivent être sages, obéissants ; mais, malheureusement, ce sont les parents qui les écrivent, et on a oublié d’en faire pour recommander aux parents de ne demander aux enfants que des choses à portée de leur âge et de leur raisonnement ; il arrive que la plupart des pères et des mères ne connaissent pas du tout leur métier de parents.

Espérons qu’on en écrira quelques-uns pour leur apprendre à être raisonnables à l’égard de leurs enfants. Peut-être un des enfants qui me lit en ce moment, se rappellera-t-il, lorsqu’il sera