Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/253

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


S’il était assidu au travail, on lui donnerait par la suite une petite paie.

Nono accepta avec joie. Il était tiré de peine. Le tailleur y économisait un ouvrier.