Page:Grillet - Les ancêtres du violon et du violoncelle, 1901,T1.djvu/63

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Anges musiciens - Cathédrale de Strasbourg - T1p023.png
ANGES MUSICIENS
Frise projetée pour la cathédrale de Strasbourg (xvie siècle).



LA LYRA

I


La lyra ne rappelait aucunement la lyre antique, c’était un instrument à archet dont on faisait usage dans les églises pour doubler et soutenir les voix.

Le nom de lyra ne lui appartenait peut-être pas en propre, car il a été parfois employé, durant le Moyen Âge, comme nom collectif d’instruments à cordes, tantôt du genre pincé, tantôt se jouant avec un archet.

On s’explique aisément que les premiers instruments à archet aient porté pendant un certain temps les noms de leurs devanciers à cordes pincées et que, dans plusieurs contrées, on se soit d’abord servi du mot ancien pour désigner la chose nouvelle. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les nations modernes, imitant en cela l’antiquité, aient donné indistinctement le nom de lyre à des instruments à cordes de divers systèmes. Plus tard, des désignations particulières, en raison de la taille et de la manière de jouer,