Page:Grillet - Les ancêtres du violon et du violoncelle, 1901,T2.djvu/257

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Onizin (Nicolaus). — Mittenwald, 1708. Étiquette manuscrite :

Nicolaus Onizin
Mittenwald 1793.

Ostler (Andréas). — Breslau, 1730. Facture ordinaire, vernis jaune.

Ott (Johann). — Nuremberg, vers 1465. Faiseur de luths.

Otto (Jacob-Auguste). — Weimar, 1790-1830. Né à Gotha en 1762. Il étudia le violon et la lutherie avec Ernst, et devint, vers 1790, luthier de la Cour, à Weimar, où il mourut en 1830. Ouvrier habile, ses instruments possèdent de grandes qualités. Il construisit six violons, un alto et un violoncelle pour la chapelle royale de Copenhague. On connaît de lui deux ouvrages sur la lutherie : Ueber den Bau und die Erhaltung der Geige und aller Bogeninstrumente. Halle, 1817. Et : Ueber den Bau der Bogeninstrumente und über die Arbeiten der vorzüglichsten Instrumentemacher, etc., Iéna, 1825.

Otto (Georges-Auguste). — Weimar. 1807 † Iéna, 1859. Fils aîné du précédent.

Otto (Christian). — Weimar, 1813 † Halle, 1876. Second fils de Jacob-Auguste.

Otto (Heinrich). — Weimar, 1815 † Berlin, 1858. Troisième fils de Jacob-Auguste.

Otto (Carl). — Ludwigslust, xixe siècle. Quatrième fils de Jacob-Auguste. Né en 1825. Luthier de la Cour de Mecklembourg.

Otto (G.-U. F.). — Stockholm, xixe siècle. Cinquième fils de Jacob-Auguste.

Otto (Luddwig). — Saint-Pétersbourg, xixe siècle. Fils de George Auguste. Né à Cologne [1].

Otto (Ludwig). — Dusseldorf, xixe siècle. Fils de Carl Otto.

  1. Voir Les luthiers russes