Page:Groulx - Mes mémoires tome II, 1971.djvu/272

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


268 MES MÉMOIRES nada français: ces ressauts énergiques si tôt suivis d’affaissements. La Conquête anglaise et ses effroyables répercussions apparem¬ ment sans fin, et de même l’infériorité économique du peuple du Québec n’expliquent pas tout. Pas davantage, me semble-t-il, la théorie de Karl Jaspers* sur les notions de masse et de peuple, où le penseur allemand nous montre la masse, phénomène contempo¬ rain des centralisations urbaines, désagrégeant activement la per¬ sonne, substituant le quantitatif au qualitatif, pour enfin atro¬ phier, dans le peuple, ce qui était hiérarchie, tradition, esprit de tradition et de fidélité. Ce sera une tâche particulière de l’historien des idées d’expliquer avec quelle facilité les mouvements nationa¬ listes s’arrêtent généralement court, au Canada français. Une cau¬ se toutefois émerge, ce semble, qu’on ne pourra écarter, cause plus agissante, à mon sens, que bien d’autres, et c’est, en notre histoi¬ re, la défection trop fréquente et trop rapide des chefs, de tous ceux-là qui, un moment, avaient soulevé la pâte humaine et qui, avec elle et souvent avant elle, se sont affaissés.

  • Karl Jaspers, Origine et sens de l'Histoire. Traduit de l'allemand par

Hélène Naef, avec la collaboration de Wolfgang Achterberg (Pion, 1954), 359p.