Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/568

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Les Péchés grattent le mur avec leurs ongles.

Oh ! Le ciel s’ébranle ! Tout va crouler !

La Science.

Je te dirai les origines ! Je t’étalerai des preuves : tu verras… La Foi.

N’importe ! Continue !

ANTOINE.

Père qui êtes aux cieux… les péchés hurlent, il se détourne.

Ah ! Que ferais-je ?… La Foi.

Prie le fils !

La Science.

Origène pourtant l’a défendu !

La Foi.

Implore les anges !

L’Orgueil.

Mais ils ne peuvent, puisqu’ils sont incorporels, participer comme toi aux mérites de Jésus-Christ !

Ils n’ont pas souffert, ils n’ont pas de vertu.

Ils te jalouseraient, s’ils te connaissaient.

La Charité.

Pense aux martyrs !

La Science.

Mais toutes les religions, tous les amours et tous les vices ont eu leurs martyrs, comme ton dieu.

ANTOINE.

Oh ! Que je voudrais m’en aller prier sur leurs tombeaux !…