Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/701

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
701
NOTES

Éden, 273 ; 530.
Educa [ Edusa ], 162. Divinité romaine.
Égide, 461 ; 628. Le bouclier de Minerve.
Égine, 158. Île grecque, voisine d’Athènes.
Église, 56, 57 ; 260, 268 ; 522. L’un des trente éons, dans la doctrine de Valentin.
Égypte, 16, 72, 143, 144, 163 ; 221, 245, 297, 362, 389, 442, 455 ; 574.
Élée 472 ; 635. Ville de l’Italie méridionale, nommée, par erreur, à la place d’Elis.
Éléen (Sosipolis), 157. Dieu, protecteur, qui, sous la forme d’un reptile, sauva la ville d’Elis.
Éléphantine, 117. Ile du Nil, dans la Haute-Égypte.
Éleusis, 305, 378 ; 576. Ville voisine d’Athènes, ou se déroulaient les célèbres mystères de Cérès et de Proserpine.
Élie, 414, 491 ; 646. Prophète juif, contemporain d’Achab. Il ressuscita le fils d’une veuve. Enlevé au ciel sur un char de feu, il reparaîtra au jour du jugement dernier, aux côtés d’Enoch.
Élis, 463 ; 629. Capitale de l’Elide, dans le Péloponèse. Voir Élée.
Élisa, 32 ; 389 ; 585. Probablement Carthage.
Elkhesaïtes, 58. Hérétiques, disciples d’Elkasaï (fin du Ier siècle). Ils admettaient deux Christs, l’un céleste, l’autre terrestre.
Eloï, 74. L’un des noms du Dieu d’Israël.
Elvire,44. Ville d’Espagne (aujourd’hui : Grenade) ou se tint le concile de 300 qui condamnait la recherche du martyre.
Elxaïtes, 268, 269, 313 ; 521, 528. Voir Elkhesaïtes.
Émath, 32 ; 389 ; 585. Ville de Syrie, sur l’Oronte moyen.
Emmaüs, 47. Bourg de Palestine, proche de Jérusalem, où, suivant la tradition, Jésus ressuscité se manifesta à deux de ses disciples.
Empuse, 102, 158 ; 293, 309 ; 542. Sorte de démon envoyé par Hécate.
Empyrée, 569. La plus élevée des quatre sphères célestes, celle qui contient les astres.
Encratites, 71. Sectaires chrétiens qui rejetaient le mariage comme immoral et s’abstenaient de l’usage de la viande.