Page:Henri IV - Lettres Missives - Tome1.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ANNÉE 1579.




1579. — 2 février.

Orig. – Arch. de la famille Forget de Fresne. Communication de M. le chevalier Artaud de Montor, membre de l’Institut, allié de la famille Forget.


À FORGET,

CONSEILLER ET SECRETAIRE DES FINANCES DU ROY MON SEIGNEUR

Forget, je vous feray tenir des blancz par une autre voie, pour recouvrer ma pension de ceste année. Je vous prie cependant la solliciter et avancer en cela ce que vous pourrez, attendant celuy que je vous envoyeray à ceste fin. Je vous envoye aussi des memoires pour mon admiraulté[1], sur lesquelz vous regarderez semblablement à retirer l’expedition qui me sera necessaire. J’attends de vous les expeditions que je vous ay recommandées et dont je vous ay escript par cy devant ; comme aussi je desire que, par toutes les voies seures et commodes, vous me tenez adverty des nouvelles de delà et de ce qui s’y passe. Vous priant derechef que, plus tost que pourrez, vous m’envoyez les dites expeditions, et usant de vostre diligence et affection accoustumées en tout ce qui touchera le bien de mes affaires et service. Sur ce, je prieray Dieu vous tenir, Forget, en sa saincte et digne garde.

De Nerac, le ije febvrier 1579.

Vostre bien bon maistre et amy,
HENRY.
  1. L’amirauté de Guienne.