Page:Henry - Le Père Lachaise historique, monumental et biographique.djvu/15

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




ITINÉRAIRE.




L’entrée principale du Père Lachaise se trouve vis-à-vis de la barrière d’Aunay, et présente d’abord une belle allée de cyprès. À soixante pas environ de l’entrée nous voyons à droite la sépulture du baron Francis d’ALLARDE, auteur d’agréables chansons et de jolis vaudevilles, tels que Boileau à Auteuil (n°12).

Nous laissons ensuite, du même côté, un sentier qui conduit au bureau du conservateur[1], et, quelques pas plus loin, nous rencontrons la sépulture Loisel, derrière laquelle se trouve celle de Mlle LENORMAND (16). A l’intérieur de ce monument, on voit un buste en marbre.

Mlle LENORMAND se plaça au premier rang des sybilles modernes par une grande adresse dans l’exercice de sa ridicule profession, et s’assura un prisent très confortable en prédisant l’avenir aux gens qui allaient la consulter. Stultorum numerus est infinitus ! Si la célèbre pythonisse s’était bornée, sous l’empire, à consulter ses cartes et son marc de café, la police n’aurait probablement pas troublé ses occupations ; mais elle voulut se mêler de prédictions politiques, et comme

  1. On trouve dans ce bureau tous les renseignements nécessaires sur les sépultures dont on ne connaît pas la situation.