Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/143

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
107
DRÈAN-DROUK

cymr. troi > trwy > drwy, vir. tria (> ir. triaU et gael. triall « voyage »), d’un celt. *trei, qui se rattache à une rac. TERÄ « traverser », cf. sk. tir-à-s et lat. tr-ans[1] « au delà ».

Dréan, s. m., épine, arête (pl.drein), corn. drain > draen, cymr. draen, vir. draigen, ir. et gael. droigheann « ronce » : soit un celt. *drag-ino-, qu’on peut rapprocher du gr. τρᾶ-χ-ύ-ς (tra-ch-u-s) « rude » ; mais cf. aussi τέρχ-νο-ς (terch-no-s) « rameau » et lit. drig-né-s « ronces ».

Dréd, s. m., variante de tréd, et cf. draak.

Dreinek, s. m., bar : dér. du pl. de dréan (plein d’arêtes).

Dreist, prép., au delà : dér. secondaire de dré.

Dreizen, s. f., variante de drézen sous l’inûuence du pl. de dréan.

Dremm, s. f., visage, cymr. drem, cf. gr. δεργ-μό-ς (derg-mo-s) « regard » et δέργ-μα (derg-ma) « aspect » : soit un celt. *driksmà < *drk-sma, dér. de la très commune rac. DERK « voir »[2], vir. derc « voir », con-derc-ar « on voit », drech ce visage », etc., gr. δέρϰ-ε-ται (derk-e-tai) « il voit » et δέ-δορϰ-ε (de-dork-e) = sk. da-dârç-a « il vit », got. ga-tarh-jan « rendre remarquable », vhal. zorah-i « clair », etc.

Dremvél, dremwél, s. m., horizon : exactement « ce qu’on voit (embrasse) d’un regard ». V. sous dremm et 1 gwél.

Drén, s. m., variante de dréan. V. ce mot.

1 Dréô, adj., gai, un peu ivre, cymr. dryw « roitelet », cf. ir. dreàn et gael. dreathan-donn « roitelet » : d’un celt. *driwo- < *dr-wo-, dér. d’une rac. DHERÀ « bondir », cf. gr. θορ-εῖν θρώ-σϰω ἐ-θορ-ε (thor-ein thrô-skô e-thor-e).

2 Dréô, s. m., coqueluche, mbr. dreau, cymr. trew « éternuement », ir. trioeh > triugh, gael. triuthach « coqueluche » : se rattache, par chute de s initial, à la même rac. que stréfia. V. ce mot.

Dréok, s. m., ivraie, mbr. dréaucq, cymr. drewg « pavot blanc » : dér. de 1 dréô (herbe folle ou enivrante), tout comme fr. ior-aie de ivre.

1 Drézen, s. f., ronce, crémaillère, corn. dreis, cymr. drysien, vbr. drissi pi., vir. driss, ir. et gael. dris « ronce » : soit un celt. *dresso- ou *dressi-, pour *drep-s-, qui coïncide par métathèse avec l’ai, tref-s > trespe « ivraie », mais n’a point d’autre équivalent connu.

2 Drézen, s. f., variante de trézen. V. ce mot.

Driked, s. m., loquet : contamination possible de kliked et de dôrikel « guichet » diminutif de dôr. V. ces deux mots.

Dronk, droug : adj., mauvais ; s. m., mal ; corn. drog, cymr. drwg, ir.

  1. D’où aussi en fr. très- > très et tré- (tré- passer).
  2. Mieux reconnaissante dans le composé vbr. er-derh « évident ».