Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/169

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
133
GLAD-GLÂZ


Glâd, s. m., fortune, mbr. gloat « royaume > fortune », corn. gulat « patrie », cymr. gtrlâd « pays », vir. fiait h et gaei. jlath « chef » : soit un celt. *wla-toet *wla-ti-, dér. de la rac. qui se retrouve dans lat. valère « pouvoir », got. wal-d-an et al. walten « gouverner », ag. to wield « manier », vsl. vlada « je règne », et cf. le n. pr. Vladi-mirû « qui règne sur le monde », lit. cald-yti « régner », etc., etc.

Glac’har, s. f., affliction, cymr. et vir. galar, gael. galaru maladie » : suppose un celt. *galro-, d’apparentation indécise [1].

Glan, glaṅ, adj., pur, parfait, cymr., ir. et gael. glan (cf. cymr. glain « gemme »), gaul. Glana (rivière) : soit un celt. *gla-no-, à rac réduite par rapport au gr. γλῆ-νος « bijou », γλή-νη « prunelle de l’œil », γελ-εῖν « briller » (Hesych.), sans autre équivalent[2].

Glandour, s. m., conferves : exactement « laine d’eau ». V. sous gloan.

1 Glann, s. f., rive, cymr. glan id. ; cf. mbr. glenn « pays », cymr. glynn a vallon », vir. glenn, ir. et gael. gleann « vallée » : respectivement celt. *glanno- et *glinno-, peut-être sans lien entre eux, et d’étym. inc.

2 Glann, particule négative. Empr. fr. glane « brin ». Cf. 2 ken et morse.

Glaô, s. m., pluie, mbr. glau, corn. glau (voc.) > glaw, cymr. glaw id. : pour *gw-law, qui serait en celt. *wo-law-o-, « petite lavasse », rac. LOW « laver », gr. λού-ω, lat. lav-ere lav-àre lu-ere, cf. visl. lau-g « bain chaud » et al. lau-ge « lessive ». V. aussi laouer.

Glaou, s. m., charbon (ardent), mbr. glou, corn. glow, cymr. glo id. : d’un celt. *glo-wo-, dér. de rac. GHLÔ qu’accusent essentiellement Tag. to glow « briller » et l’al. glühen « brûler », isolé par ailleurs.

Glaouren, s. f., glaire, bave, mbr. glaicren, cymr. glqfoer et glyfoer id. : se rattachent directement ou avec altération à une rac. GLIbh « visqueux », cf. al. kleb-en « se coller » et ag. to cleaoe « s’attacher », gr. γλοι-ό-ς glu, graisse visqueuse », lat. *gloi-s > glas « glu » », glu-ten.

Glasten, s. m., yeuse : pour glaz-tann. V. ces mots.

Glavia, vb., pleuvoir, bruiner : dér. de glaô.

1 Glâz, adj., vert, bleu, gris, pâle, mbr. et cymr. glas, vbr. glas et

  1. De galar la métathèse a fait d’abord br. *glaar. Puis, selon que la contraction s’est faite, ou qu’un h s’est introduit pour pallier l’hiatus, on a eu glar mbr., ou *glahar > glac’har. — Le rapprochement avec al. quai « tourment » (Mcb.) exigerait rigoureusement un b celtique.
  2. Ag. clean « propre » = ai. klcin « mignon » < i.-e. *gloi-nine procède pas de la même origine, mais tout au moins d’une racine très voisine.