Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/185

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
149
GWÉDEN-GWÉLÉOUD

fm. de la rac. WEGH, sk. vàh-a-ti « il charrie », gr. ϝόχ-ο-ς ὄχος « chariot », lat. veh-ere et vec-tu-m « charrier », got. wig-s, ag. way et al. weg « chemin », lit. vèsz-ti et vsl. ves-ti « charrier », etc.

Gwéden, s. f., corde, lien d’osier, corn. guiden « cercle », cymr. gwden « lien », vir. féith « fibre » (cf. gwâd), etc. : soit un celt. *wei-ti- « objet tordu », dér. de la rac. pure de gwéa, et cf. zd vaê-ti « saule », gr. ϝῑ-τέα ἰτέα id., lat vï-ti-s « vigne » (et vi-men « osier »), lit. vy-ti-s « verge » et vy-ti « tresser », vsl. vi-tï « objet tordu » et vi-ti « tresser », al. wei-de « saule », etc. V. sous gwéa et les similaires.

Gwéga (C.), vb., mugir. Onomatopée peu distincte.

Gwégélen, s. f., petit houx :préf. *gw- et kélen.

1 Gwél, s. m., aspect : abstrait de gwélout. V. ce mot.

2 Gwél, s. f., voile, corn. guil, cymr. hwyl, vbr. huil. Empr. lat. vela pl.

Gwéla, vb., pleurer, mbr. goelaff, corn. wole > oie, cymr. #w ?#/o > wylo id. Empr. germ., cf. visl. vaela, ag. weilen > fo « ?atï. — Conj.

Gwéladen, s. f., visite, examen : dér. de 1 gwél.

Gwélan, s. m., mouette, mbr. goelann (> fr. goéland), corn. guilan, cymr. gioylan, vbr. pl. guilann-ou, vir. foilenn, qui supposent un celt. *wail-anno- d’étym. entièrement inconnue[1].

Gwélaouen, s. f., variante corrompue de gélaouen[2].

Gwélé, s. m., lit, corn. et vbr. gueli, cymr. gwely, d’un celt. *wo-leg-os « couche » : cf. le simple vir. lig-e « lit », gr. λέχ-ος, lat. (avec un autre suff.) lec-tus. V. le préf. sous *gw-, et la rac. sous 1 léac’h[3].

1 Gwéled, s. m., aspect : dér. de 1 gwél.

2 Gwéled, s. m., fond, mbr. goelet, cymr. gwaelod id. : dér. secondaire par rapport à cymr. gwael « vil », celt. *wei-li-, cf. lat. vi-li-s « sans valeur », sans autre équivalent connu. Cf. aussi gwélézen.

Gwéléden (T.), s. f., jupe : dér. de 2 gwéled[4].

Gwéléond, s. m., accouchement, cymr. gwely-fod-i « être en couche » :

  1. Il y a eu toutefois contact, au moins d’étymologie populaire, entre gwéla et gwélan (cri plaintif). Comparer en outre argot fr. goualer, « crier, chanter ».
  2. L’étymologie populaire, ayant isolé laouen « pou » et ne voyant aucun sens dans l’élément gé-, y a substitué gwé-, qui est du moins une initiale fort commune.
  3. Il semble toutefois bien difficile de séparer cymr. gwely de cymr. gwal « tanière » (Loth) : dans ces conditions, ce mot et ses similaires corn. et br. se rattacheraient à la même rac. que br. gwalen, par les sens de « tressage, couche faite de rameaux plus ou moins entrelacés, litière ». V. ce mot.
  4. « Vêtement de fond » ou « de dessous ».