Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/187

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
151
GWENN-GWENVIDIK

son les toits de chaume nouvellement réparés ont des taches blanches sur leur fond sombre. V. sous 2 gioenn et kôlô.

1 Gwenn, s. f., race, germe, mbr. gouen, vir.jine, gaeL./îne, « tribu, parenté », et cf. vbr. co-guen-ou « indigène » : dér. possible de la même rac. que Gwéned, cf. visl. vin-r et ags. wine « ami », etc.

2 Gwenn, adj., blanc, corn. guyn, cymr- gwyn, yiv.find, ir. et gael. fionn, gaul. *oindo* dans Vindo-magus n. pr. « le champ blanc » et autres : soit un celt. *toind-o- qui aurait signifié « visible > brillant > blanc », et se rattacherait à la rac. WID. V. sous gouzout.

Gwennaen, s. f., verrue, mbr. guennhaenn, corn. et cymr. gwenan, ir. faine et faithne, gael./oi/me id. : se rattache peut-être, avec ags. wenn > ag. wen y à la rac. de gwân. V. ce mot.

Gwennek, s. m., merlan, sou : dér. de 2 gwenn. V. ce mot.

Gwennéli, s. f., hirondelle, corn. guennol, cymr. gwennol, vir. fannall, ir. âinl-eôg, gael. fainlreag et ainleag id. : d’un celt. *wann-ello- (d’où gaul. latinisé vannellus> fr. vanneau), qui semble un diminutif par rapport au lat. oannus, « van, éventail » (forme de la queue).

Gwennen (V.), s. f., taie sur l’œil : dér. de 2 gwenn.

Gwennik, s. m., saumon blanc : dér. de 2 gwenn.

Gwénôden, s. f., sentier : dér. probable de gwén[1].

Gweùt, s. m., vent, odeur, corn. guins > gwyns, cymr. gwynt. Empr. lat. ventus. De là aussi le vb. gwenia « vanner ».

Gweṅterc’hen, s. f ., grand millepertuis. V. sous gweṅt et derc’hel (l’administrait-on d’aventure pour faire passer les vents ?).

Gweṅtl, s. m., variante de gweṅtr. V. ce mot.

Gwentlé, s. f., variante de gweltré. V. ce mot.

Gwentr, s. m., coliques, maux de nerfs, douleurs de l’enfantement. Empr. lat. venter (par extension et euphémisme).

Gwéùvi, vb., se faner, se rechigner : dérivation, en prononciation rapide, de mbr. goua(nffm hiver ». V. sous goaû, mais cf. gwèvi.

Gwenvidik, adj., heureux, mbr. guennuidic, syncopé pour *guenn-ved-edic = cymr. gwyn-fyd-edig dér. de gwyn-fyd « bonheur », exactement « univers blanc, brillant », métaphore pour « vie prospère, destinée heureuse » ; cf. cymr. gwyn ei fyd (littéralement « heureux son monde ») « heureux celui » [qui]. V. sous 2 gwenn et béd.

  1. Chemin « souple, tortueux, qui s’insinue », etc. Mot difficile : cf. minôten.