Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/287

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
251
SPLANN-STAMM


Splann, adj., clair, diaphane, pur, évident, corn. splan, cymr. ysplan (et ysplenydd). Empr. lat. splendens et splendidus « brillant ».

Splaouer (V.), s. m., épervier. V. sous sparfel.

Splét (V.), s. m., avantage, profit (a dû aussi signifiera outil », cf. spléten[1]) : abstrait d’empr. fr. ancien espleitier > exploiter.

Spléten (V.), s. f., languette : dér. du précédent.

Spluia, vb., tremper, imbiber. V. sous pluia, et cf. skléar.

Splûs, s. m., pépin (aussi spus mbr.), corn. sprus : abstrait d’empr. fr. épluch-ure, cf. fr. ancien espelucher « becqueter ». — Conj. et cf. plusk.

Spoué, s. f., éponge, cymr. yspwng, et cf. le vocalisme de moue. Empr. bas-lat. *sponga altéré de lat. spongia id.

Spouṅt, s. m., effroi. Empr. fr. ancien espoentera épouvanter ».

Spréc’hen, s. f., haridelle : variante de bréc’han. V. ce mot, et cf. sklas, skléar (ici l’s a assourdi le b subséquent). — Conj.

Spura, vb., fourbir : comme qui dirait lat. *ex-pûrdre. Cf. par.

Stâd, s. f., état, situation, État, estime[2], cymr. ystad. Empr. lat. status.

Stafad, s. f., soufflet : proprement « [coup] sur la bouche », dér. du radical de 1 staoii au sens de « bouche ». V. ce mot.

Staga, vb., lier, attacher, cf. cymr. ystigo « persévérer » : contamination possible d’empr. fr. ancien (picard) attaquera attacher » et d’empr. ags. stic-ian, « attacher, s’attacher » (ag. to stick). — Conj. hasardée.

Stagel, s. f., le filet de la langue : dér. du précédent.

Stâl, s. f., boutique. Empr. fr. ancien estai « étal ».

Stalaî, s. f., panneau, vantail, volet : semble identique à l’infinitif mbr. stalaff a in-stall-er » 3, dér. du précédent ou empr. fr.

Stalbenn, s. m., pignon : exactement tâl-benn y mais avec s prothétique (cf. skléar), ou (bien plutôt) contamination de stâl. V. ces mots.

Stambouc’ha, vb., gonfler, s’enfler : exactement « se trop remplir la bouche », composé de 1 staofi au sens de « bouche »et de bac* h au sens de « joue gonflée ». V. ces mots. — Conj. (la formation serait peu claire).

Stamm, s. m., tricot. Empr. fr. ancien estam[3] « tricot » Dn > estaim étaim « longue laine de chaîne », du lat. stāmen. Cf. steùen.

  1. Provençal esplet « outil », fr. juridique exploit a instrument » au sens de « document, pièce ».
  2. Vf final conservé à cause du pl. atalafou, plus usité que le sg.
  3. D’où fr. étamine, tissu qui ressemble au tricot.