Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/313

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
277
WARC’HOAZ-ZÔKEN

Warc’hoaz, adv., demain : pour mbr. arhoaz (ar-c’hoaz), proprement « la fois prochaine », contaminé de toar. V. ces trois mots.

Warc’horré, prép., par dessus. V. sous war et gorré.

Warléné, adv., Tannée dernière, cf. cymr. yrllynedd id. : le premier terme est un adj. celt. *arei-o-, pour *parei-o-, « passé, dernier », dér. de la prép. primitive qu’on trouvera sous ar- (cf. sk. parut, gr. πέρυσι (perusi) « l’an dernier »), puis confondu, en nr. seulement, avec la prép. war supra ; le second terme est relevé et expliqué sous léné et hévténé.

Warlerc’h, prép., après : exactement « sur trace de > à la suite de ». V. sous war et lerc’h.

Warzu, prép., vers, du côté de. V. sous war et .

Z

, adv., écourté pour azé. V. ce mot et cf. .

Zôken, adv., même (aussi siken etzikenT.), mbr. so quen, etc. : exactement « tellement autant », la syllabe initiale étant la même particule démonstrative qui sert de base dérivative à 2 seul et qui se retrouve à l’initiale de sioaz. V. ces mots et 1 ken[1]. — Ern.


FIN
  1. Étymologiquement on peut même traduire « avec > en outre » emphatisé par la valeur intensive du préfixe.