Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


trouvé que la vieille leçon [1]. Dioscoride, que Galien, pour le distinguer des autres Dioscoride, appelle le jeune, celui qui a vécu du temps de nos pères[2], avait composé un glossaire des mots hippocratiques. Mais quoique cet ouvrage fût formé de plusieurs livres, il ne contenait pas l’explication du tiers ou même du quart de ces mots. Dioscoride n’avait pas, à ce qu’il semble, fait une distinction exacte des termes qu’il fallait interpréter, et il avait donné place dans son glossaire aux mots les plus usités, aux expressions les plus claires. « Si quelqu’un ignore, dit Galien, ce que signifient « ἄμφω, ἀμφιέσμα (amphô, amphiesma), et autres semblables, nous le renvoyons à Dioscoride et à ceux qui se sont complus à donner de pareilles explications [3]. » En outre, il avait copié de longs passages de Niger, de Pamphile, de Dioscoride d’Anazarbe, et avant eux de Cratevas, de Théophraste, d’Héraclide de Tarente, et d’une foule d’autres, sur les arbres, les herbes, les substances minérales, les poissons et les animaux dont il est fait mention dans les œuvres hippocratiques [4]. Ces détails, qui ont paru superflus à Galien, nous auraient été fort utiles, et il est certainement très-regrettable que l’ouvrage de Dioscoride ne soit pas parvenu jusqu’à nous. Il avait en outre exposé les noms des villes les plus connues, des astres les plus remarquables que, dit Galien, un enfant même n’ignore pas [5]. Au reste, malgré toutes ses critiques, Galien, ainsi qu’on le voit par son Glossaire, a souvent consulté Dioscoride.

Artémidore Capiton et Dioscoride ont certainement con-

  1. Galien, tome v, p. 502 Ed. Basil.
  2. Galien, Glossaire, p. 402, Ed. Franz.
  3. Galien, Glossaire, p. 408, Ed. Franz.
  4. Galien, Glossaire, p. 402, Ed. Franz.
  5. Galien, Glossaire, p. 402, Ed. Franz.