Page:Hippocrate - Œuvres complètes, traduction Littré, 1839 volume 1.djvu/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’il fallait purifier par le feu l'air de la ville. En conséquence il fit faire de grands tas de bois qu’on incendia ; l’air étant purifié , la maladie cessa , et les Athéniens élevèrent au médecin une statue de fer avec cette inscription : A Hippocrate , notre sauveur et notre bienfaiteur. Je ne sais d’où viennent ces amplifications au manuscrit , dont l’écriture est fort ancienne.

Il est très facile de montrer que tout cela n’est qu’un tissu de fables. Thucydide, qui a donné une admirable description de la peste d’Athènes , ne fait aucune mention d’Hippocrate , ni de ses services ; il dit même formellement que tout l’art des médecins échoua contre la violence du mal , et qu’ils en furent les premières victimes. Ce silence de Thucydide sur Hippocrate dans une maladie qui fut un événement historique, est décisif, et prouve que le médecin de Cos ne fit rien de ce qu’on lui attribue en cette circonstance. Mais le récit porte en lui-même les preuves de sa propre fausseté. Hippocrate est né en 460 , la peste éclata à Athènes en 428 , il n’avait donc que 32 ans. A cet âge il ne pouvait avoir encore acquis la réputation que la légende lui suppose , et surtout il ne pouvait avoir ni fils , ni gendre , à envoyer dans les différentes villes de la Grèce. De plus la légende intervertit complètement la marche de l’épidémie ; elle la fait venir par l'Illyrie, la Thessalie, et la Béotie jusque dans l’Attique. Or Thucydide dit formellement qu’elle se déclara d’abord dans le Pirée, et qu elle venait de l’Ethiopie. Il y a là contradiction évidente avec le fait ; mais quand même nous n’aurions pas ces preuves pour démontrer la fausseté d’un pareil récit, le caractère même des épidémies nous empêcherait de l’admettre. Nous savons par une expérience récente que ces grands fléaux ne se laissent pas détourner par l’art humain ; et les feux allumés dans Athènes ne pouvaient pas avoir plus