Page:Holbach - Système de la nature, 1770, tome 1.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en 1743, ſous le titre de Nouvelles Libertés de Penſer. Quoiqu’il en ſoit M. Mirabaud, étant devenu plus libre, reprit ſes études Philoſophiques, & même, s’y livra tout entier ; ce fut, dit-on, alors qu’il compoſa le Systeme de la Nature ouvrage auquel il ne ceſſa juſqu’à ſa mort de donner tous ſes ſoins, & que parmi ſes amis les plus intimes il appelloit ſon Testament. En effet M. M. ſemble avoir voulu ſe ſurpaſſer lui-même dans cet ouvrage, le plus hardi & le plus extraordinaire que l’Eſprit humain ait osé produire juſqu’à préſent. Il y a tout lieu de croire, par les recherches & les connoiſſances dont il eſt rempli, que l’Auteur a fait uſage des lumieres de ſes amis & même que pluſieurs des notes y ont été ajoutées après coup.”

« Voici les titres des autres ouvrages non publiés que l’on attribue au même Auteur. 1. La vie de Jéſus Chriſt. 2. Réflexions impartiales ſur l’Evangile. 3. La Morale de la nature. 4. Hiſtoire Abrégée du Sacerdoce ancien & moderne. 5. Opinions des anciens ſur les Juifs,[1] ce dernier ſe trouve imprimé, mais totalement défiguré, dans un recueil publié en 1740 à Amſterdam chez J. F. Bernard en 2 petits volumes in 12, ſous le titre de Diſſertations mêlées.

« Quelqu’aient été les ſentimens de M. Mirabaud, tous ceux qui l’ont connu rendent le témoignage le plus éclatant à ſa probité, à ſa franchiſe, à ſa droiture, en un mot à ſes vertus ſociales & à l’innocence de ſes mœurs. Il mourut à Paris âgé de 85 ans, le 24 de Juin 1760.

  1. Les Réflexions impartiales ſur l’Evangile & l’Opinion des anciens ſur les Juifs, ont été imprimés en 1769.