Page:Homère - Odyssée, traduction Leconte de Lisle, 1893.djvu/430

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

HYMNE XI.

À Dèmètèr.

Je commence par chanter Dèmètèr aux beaux cheveux, vénérable Déesse, elle et sa fille, la très belle Perséphonéia.

Salut, Déesse ! Conserve cette ville et préside à mon chant.


HYMNE XII.

À la Mère des Dieux.

Chante-moi un hymne à la Mère de tous les Dieux et de tous les hommes, Muse harmonieuse, fille du grand Zeus ! Le son des krotales et des tympans lui plaît, et le trépignement des pieds, et le hurlement des loups, et le rugissement des lions féroces ; et les montagnes sonores lui plaisent, et les gorges boisées.

Et je te salue ainsi par mon chant, toi et toutes les Déesses.


HYMNE XIII.

À Hèraklès Cœur-de-Lion.

Je chanterai Hèraklès, fils de Zeus, le plus brave des