Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/194

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
178
LABRADOR ET ANTICOSTI

Saint-Jean de la Rivière — Saint-Jean[1], est l’un des plus jolis endroits de la Côte Nord, et je regrette de n’avoir pu en donner qu’une idée bien imparfaite par la description sommaire qui précède.

* * *


Huard - Labrador et Anticosti, 1897 (page 194 crop).jpg
SAINT-JEAN — L’ÉTABLISSEMENT SIROIS.

(Photog. par l’Auteur.)


À l’endroit où se trouve maintenant le village, il n’y avait personne encore vers 1860 ; pendant que sur la pointe ouest, à la même époque, on voyait les constructions légères que nécessitait la pêche à la morue. C’étaient les maisons Robin et LeBoutillier qui se livraient à cette exploitation, et y employaient cinquante à soixante barges. Les Robin occupent au même lieu un établissement permanent depuis 1875. On peut juger de l’importance de cette exploitation par le nombre de cookrooms

  1. Statistiques — Population : 31 familles ; 190 âmes, dont 107 communiants, 45 confirmés. Une école, fréquentée par plus de 50 enfants.