Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome II.djvu/232

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À Noël Parfait.


Marine-Terrace, 18 octobre.

Voici l’épreuve. Le prochain envoi vous portera de la copie. Nous approchons de la fin. Vous êtes dans le sombre. Les Contemplations commencent rose et finissent noir. C’est le raccourci de ce spectre qu’on appelle la vie.

Cher proscrit, faites attention aux corrections, à l’atome, à l’hymne des bois, etc.

J’attends une lettre de vous.

Le ciel de Jersey est devenu brusquement orageux. Vous savez sans doute d’ici l’histoire. Félix Pyat a fait une grosse maladresse. De là ici trois expulsions. Soufflet, auquel il a fallu riposter. Je l’ai fait comme vous verrez. Je vous envoie notre déclaration[1]. L’effet ici en est immense. Mais peut-être l’expulsion générale suivra. Voici la grande persécution qui commence. Super flumina Babylonis. — Portez, je vous prie, notre déclaration au National. L’acte est intrépide et nos ennemis même l’admirent. Que le National conte le fait, et mette de notre déclaration ce qu’il pourra.

Remerciez de ma part notre vaillant ami Labarre. Le moment est venu de nous prêter main-forte.

Tuus[2].


À Noël Parfait.


Mardi 30 octobre, Marine-Terrace.
(pour la dernière fois).

Nous sommes expulsés. Ci-inclus le bon à tirer que je n’ai pas le temps d’ébarber. Vous avez raison page 248, et tort page 224. Où diable avez-vous vu que phalène était féminin ? Quel dictionnaire des quarante ânes avez-vous donc ? On dit le phalène. Répétez-le-leur. Cher et parfait ami, je vous recommande bien les corrections, grive, pupile, etc., et la strophe refaite sur votre très juste signe rouge. Le rouge a du bon. Je vous galope ces quatre ligne Je pars demain. On nous expulse le 2, vendredi jour des morts. Qui sont le morts ? eux ou nous ? Je dis eux. À vous de toute mon âme.

Le Bonaparte demandait notre extradition sur la déclaration. Cette lâche Angleterre a accordé l’expulsion. Je ne veux pas attendre la fin du délai.

  1. Reproduite dans Actes et Paroles. Pendant l’exil.
  2. Collection Louis Barthou.