Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/267

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Bertin (adresse facile à savoir). Vous leur demanderiez de ma part si elles ont reçu leur exemplaire (le jour même de la mise en vente comme c’était mon intention). Si elles n’ont rien reçu (ce qui est probable), vous leur raconteriez la chose telle qu’elle est, en leur disant à quel point j’en suis contrarié, puis (que d’ennuis je vous donne !) vous passeriez chez Michel Lévy, ce mot à la main, et vous feriez envoyer immédiatement les trois exemplaires aux trois adresses en question. (Même chose pour Mme Bouclier.)

Maintenant voici, en dehors de vous et de Meurice, la liste des personnes à qui j’avais envoyé des premières pages et des exemplaires :

1. Nefftzer. 2. Peyrat. 3. Gaiffe. 4.P. de St-Victor. 5.Ch. Edmond. 6. E. Pelletan. 7. Paul Foucher. 8. Alex. Dumas. 9. Lamartine. 10. Michelet. 11. Th. Gautier. 12. Villemain. 13. Méry. 14. Louis Jourdan. 15. H. Lucas. 16. E. Thierry. I7. H. de Pène. 18. Jules Janin. 19. Ed. Bertin. 20. De Sacy. 21. T. Delord. 22. Victor Meunier. 23. L. Boulanger. 24. A. Denis. 25. Jules Laurens. (13, r. Bonaparte.) 26. Alph. Karr. 27. Mmes L. d’Aunet. 28. George Sand. 29. Louise Bertin 30. H. Bertaut. 31. Bouclier. 32. de Girardin.

Vous comprenez que je récris tous ces noms de souvenir et comme ils m’arrivent. Maintenant la rupture entre Meurice et Hetzel. (Ah çà, Hetzel se burlait donc en disant qu’il avait réparé sa faute et que Meurice lui avait donné la main ?) Cette rupture a laissé sans réponse une question que je faisais à Meurice : enverrait-on utilement des exemplaires à MM. Villemot, Paul d’Ivoy, Paulin Niboyet, La Fizelière ? N’y a-t-il pas quelqu’un de très sympathique au Courrier de Paris ? Savez-vous si Mme Colet a fait son article pour le Messager ? L’Artiste ?

M. Lefort me dit que la Revue des deux mondes annonce le livre très froidement. Les deux fragments auront donc été donnés absolument en pure perte.

Je reviens à la liste ci-contre. Tâchez, cher ami, de savoir quels sont ceux qui ont reçu, quels sont ceux qui n’ont pas reçu, afin que nous puissions