Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/318

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À Bixio[1].


Hauteville-House, 7 juin 1862.

Je n’ai rien à vous refuser, cher ancien collègue[2]. Je n’oublierai jamais à quel point vous avez été fraternel pour nos pauvres proscrits abandonnés.

Je vous serre la main.

Victor Hugo[3].


À Auguste Vacquerie[4].


8 juin.

Voici la réponse de H. L.[5]. Lisez-la. Croyez-vous qu’on peut se fier à l’effusion finale qu’il paraît promettre ? Si vous ne le croyez pas, il vaudrait mieux y renoncer, et le prier de laisser parler Taxile Delord. Tout ceci est remis à votre discrétion, décision et souveraineté. Merci pour toutes vos lettres si bonnes, si cordiales, si nettes, si fermement douces. Cette pauvre Éponine est une de mes préférées secrètes et douloureuses, et je vous remercie de l’aimer un peu. Je presse la Belgique de toutes mes forces. Ils me mettent moi-même à la portion congrue, je n’ai eu cette semaine, d’un dimanche à l’autre, sept jours, que dix-huit feuilles ; j’en aurais pu corriger soixante-dix, donnant à cela toute ma journée. Ils sont excellents, et bien honnêtes et bien enthousiastes d’ailleurs ; leur tort est de ne pas avouer franchement les engagements qu’ils ont sans doute pris de faire paraître le livre ici et là en même temps qu’à Paris. Il y a du bon et du beau dans cette publicité immense et simultanée, mais il ne faut pas lui sacrifier l’opportunité. Je les presse.

À vous[6].


À Albert Lacroix[7].


11 juin.
Réponse à vos lettres d’hier.

1° Permettez-moi de vous dire que vous vous trompez dans vos questions grammaticales. Vous oubliez qu’il y a un point après : étrange[8]. Et dans tous les cas, on dit indifféremment : Cela l’étonnait que Paris soit si grand, ou que Paris fût si grand. Soit vaut mieux si l’on veut exprimer la permanence

  1. Inédite.
  2. Cette lettre est suivie d’une copie faite par Victor Hugo de sa poésie : Lorsque l’enfant paraît.
  3. Bibliothèque Nationale. Réserve. Fonds Bixio.
  4. Inédite.
  5. Hippolyte Lucas.
  6. Bibliothèque Nationale.
  7. Inédite.
  8. Lacroix, lettre du 8 juin : « Certes, cela était étrange que le chasseur de l’ordre… puisse être désarçonné… que l’innombrable puisse fléchir, qu’il y ait… Ne serait-ce pas une erreur de la copie, et ne devons-nous pas lire et corriger puisse en pût, et ait en eût ? »