Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/549

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Après un silence le maître de la voiture m’a dit : — Monsieur, il y a trois ans, cette même calèche et ces mêmes chevaux ont fait faire la même promenade au roi. — M. Van Maenem a repris : — Il y a trois ans, cette voiture a porté le roi de la petite Hollande. Aujourd’hui elle porte le roi de la grande république universelle. — J’ai dit à M. Van Maenem : — Pas de roi. — C’est juste, a-t-il repris, le chef. — Ni roi, ni chef. — Et j’ai ajouté : Égalité.

À 11 heures nous sommes rentrés à Zierikzée.

À 2 heures nous partons pour Dordrecht.

L’approche de Dordrecht au soleil couchant est charmante. Petites maisons. Beaux villages. Barques. Grands moulins, dont quelques-uns ont un rez-de-chaussée percé de part en part qui laisse voir la silhouette de la charpente intérieure et des mécanismes. À 5 heures, nous arrivons à Dordrecht.

Le pasteur qui prêche dans la principale église est venu me faire visite, et ayant encore une heure avant le dîner, nous sommes tous allés voir la cathédrale.

La cathédrale est du quatorzième siècle, mais retouchée et abâtardie. Quatre cadrans posés sur le faîte en 1605 défigurent le clocher. L’intérieur est d’une grande majesté gothique. Au chœur, belle grille en cuivre. — Stalles. Admirable boiserie de la Renaissance, si vermoulue qu’il n’y faut plus toucher, un bijou pour les femmes, un chef-d’œuvre pour les hommes. La chaire est du plus riche style Louis XV, marbre blanc, et chêne. Le pinacle est à jour et superbe. Sur l’invitation des pasteurs, j’y suis monté. C’est la première fois que je monte dans une chaire, ce qui n’est pas monter en chaire.

Nous avons tous dîné gaîment et médiocrement. — Après le dîner je suis allé voir seul dans la nuit le port plein de grands navires et les canaux qui font de la ville une quasi Venise, avec le nord au lieu du midi.


[Retour à Bruxelles le 24 août.]


29 août. — Séjour à Chaudfontaine et excursions. — Promenade à Tilff en panier attelé de deux petits chevaux blancs. — Nous avons passé, en sortant de Chaudfontaine, devant un estaminet portant cette enseigne :

café tenu par la veuve sépulcre.

Nous avons côtoyé l’usine de la Vieille-Montagne, puis nous nous sommes engagés à gauche dans une charmante vallée où coule l’Ourthe qui se jette dans la Vesdre un peu plus loin.

Tilff est un joli village au bord de l’eau sous les grands arbres. Il y a