Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome X.djvu/130

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Nadir.

Et cache ton pied-bot.


Zénith.

Christ naît. J’ entends un bruit de harpe.


Nadir.

Et de rabot.


Zénith.

Son père est roi.


Nadir.

Son père est charpentier.


Zénith.

ô psaumes !
ô David !


Nadir.

ô Joseph ! ô scie !


Zénith.

Où sont les chaumes
est la paix. Le hameau m’ attire.


Nadir.

Allons-nous-en.


Zénith.

Aime le villageois.


Nadir.

Mais crains le paysan.


Zénith.

J’ ai l’ œil sur les hauts lieux où s’ allume une gloire,
où César a gagné sa plus grande victoire,
où Juvénal farouche a fait son plus beau vers.
Je le sais, moi. Je vois l’ endroit.


Nadir.

Je vois l’ envers.