Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/117

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XLV LESURQUES


La Chambre criminelle de la Cour de cassation…
Déclare la révision du procès Lesurques non recevable.

(Arrêt du 17 décembre 1868.)

I

Et c’est ainsi qu’un tas d’hommes à jupe rouge,
Plus vils dans leur sénat qu’un forçat dans son bouge,
Prêtres hideux du temple indigné de la loi,
Plats sous la république et rampants Sous le roi,
Culs-de-jatte du droit dont la griffe est impure,
Et dont la conscience incurable suppure,
C’est ainsi que d’abjects et cyniques robins,
Jésuites que d’un signe on ferait jacobins,
Tout prêts à se tailler des bonnets dans leurs toges,
Profils féroces, comme on en voit dans les loges
Du jardin bestial d’Anvers, et dans l’horreur
Des bois où le loup rôde et tient lieu d’empereur,
C’est ainsi que Monsieur Troplong, monsieur Delangle,
Cuistres, de Guillotin adorant le triangle,
Lourds magots variant leurs poses de sommeils,
Poussahs de la justice et de l’ennui, parei