Page:Hugo - La pitié suprême, 1879.djvu/59

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Le premier idiot venu saisit et mène
Ce pauvre enfant roi hors de la raison humaine,
Et d’infimes laquais, en louant les défauts,
Dans cet œil qui fut vrai mettent un regard faux.

S’il suffit d’un duc d’Albe ou d’un Wolsey pour faire
A toutes les horreurs qu’un lâche cœur préfère
Tomber les Henri huit et les Philippe deux,
Qu’est-ce donc quand ils ont, hélas, à côté d’eux,
Au lieu du triste eunuque ou du valet inepte,
Un vaste esprit, faisant de leur faute un précepte,
Flattant leur instinct fauve ou leur impur souhait,
Alexandre Aristote et Louis Bossuet ?

                                  *