Page:Hugo - Les Misérables Tome III (1890).djvu/266

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Hugo - Les Misérables Tome III (1890) - VIII LES INVALIDES EUX-MÊMES PEUVENT ÊTRE HEUREUX.png
VIII


LES INVALIDES EUX-MÊMES PEUVENT
ÊTRE HEUREUX


Puisque nous avons prononcé le mot pudeur, et puisque nous ne cachons rien, nous devons dire qu’une fois pourtant, à travers ses extases, « son Ursule » lui donna un grief très sérieux. C’était un de ces jours où elle déterminait M. Leblanc à quitter le banc et à se promener dans l’allée. Il faisait une vive brise de prairial qui remuait le haut des platanes. Le père et la fille, se donnant le bras, venaient de passer