Page:Hugo - Les Misérables Tome II (1890).djvu/393

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Hugo - Les Misérables Tome II (1890) - I LE COUVENT, IDÉE ABSTRAITE.png
I


LE COUVENT, IDÉE ABSTRAITE


Ce livre est un drame dont le premier personnage est l’infini.

L’homme est le second.

Cela étant, comme un couvent s’est trouvé sur notre chemin, nous avons dû y pénétrer. Pourquoi ? C’est que le couvent, qui est propre à l’orient comme à l’occident, à l’antiquité comme aux temps modernes, au paganisme, au bouddhisme, au mahométisme, comme au christianisme, est